accueil

LRn1BonJour,

Cette histoire de fabriquer des luminaires avec des boîtes de conserve s’est écrite je ne sais comment.

Il y a quelques années, j’ai commencé à récupérer des objets, plutôt que de les jeter. Je me disais que je pourrais bien en faire quelque chose. J’ai commencé à fabriquer des horloges, des miroirs, des bijoux et des lampes.

Maintenant, je récupère des boîtes de conserve. J’aime leur côté clinquant, et aussi leur dérisoire banalité. Je récupère ce qui me passe à portée de main, en métal, une étagère dans la poubelle de mon immeuble, un égouttoir à vaisselle sur le trottoir… Et je rêvasse dans les magasins de bricolage. Quel univers mirobolant ! Des boulons de toutes les tailles, des roulettes, des crochets, des trucs dont je préfère ne pas savoir à quoi ils servent, au rayon plomberie, au rayon quincaillerie. C’est leur forme et leur couleur qui m’inspirent.

Je fais tout cela pour s’amuser, c’est sûr. Pour mettre en lumière, c’est une jolie image. Pour bricoler, évidemment. C’est pour faire tenir ensemble des bouts de trucs et que ça devienne un objet utile et plaisant à regarder. J’ai élaboré toute une technique, dans le respect des normes européennes en matière de luminaires : comment s’y prendre pour passer un cordon électrique dans un tuyau, comment fixer ce tuyau à une boite, par où faire sortir le cordon électrique, comment fixer une tige filetée pour y visser une douille comment, dans une boite de conserve, faire un trou d’un diamètre suffisant pour encastrer une douille… et dernière question, tout ça va-t-il tenir ?

Oui, parfois ça tient ! Et je vous invite à regarder ce que ça donne.

Micheline Ferret